Le Disque-Monde

Le seul rpg-forum qui se balade sur le dos de quatre éléphants juchés sur une tortue stellaire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La mort de Pas de bol !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joe pas de bol Sinaque
Betit badaud



MessageSujet: La mort de Pas de bol !   Mar 22 Mai - 3:34

Une ombre filait sur les murs d'A-M, pas une ombre ordinaire, ça non, puisque cette ombre n'était rien de moins que celle de Joe « Pas de bol » Sinaque.
Vous me direz, quel est donc la particularité de cette ombre ? Et bien , quoique raccordé à son légitime propriétaire par les moyens habituels, elle est sans aucun doute aucun la seule ombre du disque monde à jurer et tempêter sans arrêt contre : « ses saloperies d'ombre de porte » qu'elle n'arrivent pas à éviter. Car son propriétaire est, avec le poisson hydrophobe de Lancre, l'être le plus malchanceux parcourant les rues de la cité. Depuis son plus jeu âge, il n'avait eu de cesse de tomber de tout les escaliers et échelles qu'il avait, faute de terme plus adéquat, escaladait. De plus , sa funeste destiné l'avait confronté maints fois à des trottoirs glissant et des tabourets indomptables, mais croyez vous que son pauvre sort fut d'être maltraité par des objets inanimés et le simple mobilier urbain ? Non.
Joe « pas de bol » entretenait avec ses concitoyens des relations, dirons nous houleuses...En effet, il est délicat de se faire de bons amis lorsque l'on sais pertinemment que ceci vont indubitablement soit : vous trahir, vous maltraiter, faire tourner en bourrique, jeter dans l'ankh, piquer votre femme ( si par chan...enfin par non-malchance vous en aviez eu une ). Rayez la ou les mentions inutiles. Joe n'en aurais rayé aucune.
Bref, le garçon, attendait en courant la prochaine chute plus qu'il ne filait, son ombre à ses trousses. C'est ainsi qu'il ne fut que très légèrement surpris lorsque qu'a coin de la rue de Pique, une gigantesque boule de flamme le projeta sur plus de 15 mètres aux alentours sous forme de bouillie incandescente. Pour beaucoup cela aurait été la fin des soucis ou une réponse au classique « quel est le sens de ma vie ? ». Mais pour Joe se fut surtout un joli moyen d'atterrir dans pas moins de 20 crottes de chiens différentes et, comble du raffinement, dans la cabane de Ren l'infect.
C'est ainsi que se termina la vie du plus malchanceux des hommes et que commença celle du fantôme le moins verni du multivers.

Non loin de là, un artificier nain, surpris par sa propre explosion, celui là même qui projetait de vider le contenu du coffre de l'agent de change de la rue de Pique. Après que les débris de l'échoppe et de Joe Sinaque eurent arrêtés leurs courtes expérience d'oiseaux. Celui là même donc s'étouffa en avalant la bâtonnet de rat qu'il avalait goulûment et mourut. Comme quoi parfois lorsque deux destins se croisent et qu'une renverse l'autre à bas, le malchanceux se relève pour dire deux mot au belliqueux.


- OH ! PAS DE CHANCE JE PRESUME ? S'enquit une voix caverneuse et vieille comme la vie.

Les différentes parties du corps du fantôme de Joe tentèrent tant bien que mal de parvenir à un ectoplasme présentable et celui ci, vieux réflexe, s'épousseta et compris en tenatant vainement de chasser la poussière à l'intérieur de son propre corps que cette grosse voix était celle de la Mort. Et que par conséquent, n'étant ni sorcier ni médium, il était bel et bien passer de vie à trépas.

- JOE «  PAS DE BOL » SINAQUE ? Interroga une mort habitué à ce que quelques minutes fussent nécessaire aux nouveaux arrivants.
- ... rétorqua l'ectoplasme légèrement sonné.

Il est évident qu'un tel changement dans la vie d'un homme amenait une certaine angoisse interloqué vite rattrapé par une terreur sourde mais finalement dépassé par l'indifférencel aplus totale, signe de bonne santé d'un fantôme.

- PRENEZ VOTRE TEMPS rajouta aimablement le plus ancien et le plus démocratique, pardonnez l'expression, transport en commun. VOUS SAVEZ CE QUI M'AMENE ICI ?

Le flot de sérénité qui était en tran d'envahir lentement et pour la première fois de sa vie se tarit aussi sec : le pauvre avait déjà imaginé le néant le plus total et s'était dit qu'il ne risquait plus beaucoup de trébucher maintenant ce qui lui avit apporter un calme olympien. Fait rare pour ce brave homme.

- Euh...à vrai dire, je...nous n’avions pas convenu d’un rendez-vous ? SI ? Paniqua le fantôme plus blême maintenant encore.
- HA HA. C’EST DE L’HUMOUR, C’EST CA ? VOUS SAVEZ J’AI FORCEMENT RENDEZ- VOUS AVEC CHACUN D’ENTRE VOUS. HA HA !

Le trait d’humour de la mort ne parru pas rassurer Joe qui regrettait encore plus que d’habitude d’être né, d’avoir vécu et nfin d’être mort. Pour quoi ne sombre t’il pas dans le néant absolu auquel il pensait avoir bien eu droit.

- A vrai dire, je ne m'y attendais pas trop. D'habitude je glisse ou je trébuche, les gens rient, moi j'ai mal et je me reléve mais là...c'est autre chose dit Joe en regardant dans les orbites celui qui le toisait d'un bon cinquante centimètres.
-PEUT ETRE DEVRIEZ VOUS CA COMME UNE AUTRE CHUTE ? Lui conseilla la Mort consciente de la soudaineté de son intervention.
-Alors je vais pouvoir me relever si c'est ça ? Pleunicha t'il.Vous ne pouvez pas comprendre...
-MHHH réfléchit la mort. JE SUIS LA MORT. JE SAIS.

Cette réponse, bien que laconique, parut convnir à « pas de bol » qui se détendi un tantine et s'enquit de la question que la Mort avit entendu maintes fois.

-Et ensuite ?
- AHH...NOUS Y SOMMES ! ET BIEN J'AI UN SERVICE A VOUS DEMANDER...

(hrp : jte laisse le soin de continuer la mort Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La mort de Pas de bol !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Disque-Monde :: Sur le Disque :: Grand Continent :: Ankh-Morpork: :: Dans la ville :: Rue de l'Orme-
Sauter vers: