Le Disque-Monde

Le seul rpg-forum qui se balade sur le dos de quatre éléphants juchés sur une tortue stellaire...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jonar "Black" O'Stantine: magicien itinérant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonar O'Stantine
-Admin-Mago de série noire
-Admin-Mago de série noire
avatar


MessageSujet: Jonar "Black" O'Stantine: magicien itinérant   Jeu 2 Aoû - 8:13

Prénom, Nom, Matricule: Jonar « Black » O’Stantine (humain qui souffle ses 25 bougies aujourd hui)



Bibiliographie
L’air pure de la forêt, le ruissellement de l’eau au bord du lac Surveillez (nom lui aillant été attribué pour son nombre incalculable de noyés en périodes de fêtes), la beauté des montagnes entourant le village du Tertre Muet, voilà l’endroit où a grandit Jonar O’Stantine. Ce lieu était un havre de paix où les oiseaux roucoulaient, où les chiens vagabondaient, où les vagabonds se prenaient pour des chiens et où les femmes mourraient mystérieusement étouffées avec un oreiller une fois qu’elles atteignaient l’âge mûr. N’allez pas croire que ce village était misogyne, loin de là. D’ailleurs, chaque mari y avait plusieurs femmes. Cependant ils étaient un peu effrayés par le pouvoir et la dureté de leur femme lorsque celles-ci prenaient de la maturité et qu’elle commençaient à se dire qu’en vieillissant elle n’ont jamais partagé la couette d’oie qu’avec un seul homme. Il y eu pourtant une femme qui n’eut pas été tuée par son mari, et c’était Morla O’Stantine. En effet, son mari s’était mystérieusement étouffé dans son oreiller. Morla eu donc pour tâche de s’occuper du dernier né de la portée (ce terme est courant dans cette ville, d’ailleurs on y dit que les femmes « mettent bas », alors que, dans une très grande finesse, les hommes disent « accoucher de leur repas », dans une autre circonstance).
Jonar était alors un jeune garçon plutôt rond, froussard, ne sachant rien faire par lui-même car la non -misogynie masculine du village l’obligeait à ne jamais accomplir une tâche qui puisse lui faire perdre un gramme de graisse. Quand sa mère le repris en main, il eu une éducation à la fois dure, sévère, douloureuse, mais il ne manqua jamais d’affection. Il apprit que les fleurs ne servaient pas qu’à des usages hallucinogènes ou à éloigner certains insectes, que les femmes avaient, elles -aussi, une âme, et que l’on ne procréé pas en trente secondes.

Après des années d’étude de la nature et de l’être humain, Jonar s’intéressa petit à petit à la magie. Il suivit alors un enseignement au près du sorcier du village, Drahed Lukuss, qui travaillait dans une herboristerie, plus pour avoir une excuse afin de consommer que pour réellement vendre.
Un jour qu’un autre mari mourut dans d’étranges circonstances, la peur prit place dans chaque foyer, du moins dans le ventre des hommes qui craignaient pour la santé de leur sommeil. Cette période historique, d’une soirée, qui suivit fut appelée la « révolte des femmes » parce que, comme le stipule bien le nom, des femmes se révoltèrent, comme ça, d’un coup, parce que voilà. Cette révolte consista, pour les femmes, à prendre leurs bagages, leurs enfants et à aller rejoindre leurs familles dans d’autres villes proches. Jonar paracheva le tout en prenant un stock conséquent de tabac hallucinoflème (bien nommé pour faire voir de drôles de choses tout en vous rendant mou), et en brûlant l’herboristerie. La ville fut alors plongée dans une fumée statique qui, aujourd’hui encore, stagne sur la ville. La fumée flémarde est la fumée du tabac hallucinoflème et elle a cette particularité de rester figée, car le mouvement est quelque chose que cette fumée a en horreur.

Après cet épisode, Jonar partit pour Ankh Morpork avec sa mère. Elle mourut étouffée dans son oreiller après être rentrée du travail, pendant que son fils suivait ses études pour devenir mage à l’Université de l’Invisible. Il en fut exclus au bout de trois ans pour avoir tenter de faire passer pour vrai une réplique du Grand Abreuvoir sensé avoir été saillit par le Grand Mulet et qui aurait donné naissance au Grand Je Ne Sais Quoi qui, lui-même, apporta un atome en plus à l’Océan, ce qui, en soit, n’a jamais été prouvé, donc personne n’en parle jamais, et où que c’est qu’on en était donc ?
Tout ça pour dire que Jonar commença à arpenter les rues en quête de quelque argent en échange de services qu’il rend à la communauté et à des particuliers grâce à ces talents en magie, qui ne dépassent pourtant pas ses talents d’herboriste. Il vivait également de petites arnaques comme il sait si bien les faire. Pour de petites enquêtes, il se contentait de quelques repas chaud comme paiement. Il valait cependant mieux éviter de lui demander d’aller retrouver une vache perdue, sinon vous n’auviez pas a débourser le moindre sous.
Mais il vit encore seul et se réfugie dans l’alcool ainsi que dans le tabac Hallucinoflème. A force de consommer ce tabac dans sa vielle pipe tordue, un nuage de fumée flémarde s’est posé au dessus de sa tête. Ce nuage le suit où qu’il aille, attiré par la grâvité du jeune homme. D’ailleurs, ce nuage fait que Jonar a un microclimat aléatoire dans son aura, raison pour laquelle il porte toujours une veste imperméable. En effet, peu importe le temps pour le reste du monde, il sera différent pour Jonar. C’est pour cela qu’il n’est pas étonnant de voir de la neige tomber sur lui en plein été.
Jonar est connu dans le milieu du commerce d’alcool pour avoir inventé la glace au vin (Glace Vinasse, la glace qui tabasse), bien pratique en été, mais qu’il a bien entendu créé en hiver (il était en pleine période des moussons). Sa grande devise est « Croire en l’impossible n’est pas croire en rien », devise qu’il dut malheureusement changer pour « Y a toujours un Hyirk ! » suite à une partie de bras de fer qu’il perdit contre le chien d’un ivrogne mendiant (leur travail étant de gagner leur croûte dans la rue, il sont éduqués pour apitoyer les gens avec un handicap. Ce mendiant avait, depuis son plus jeune âge, été éduqué pour dissimuler ses bras, si bien qu’ils tombèrent, convaincu eux-mêmes de ne plus exister. D’où le chien).

Voilà comment y s'comporte:
Jonar est froid et cynique, bagarreur, vantard (il aurait soit -disant chanté avec La Mort qui jouait d’un instrument étrange), malhonnête (cela dépendait des cas), coureur de jupons (pas dans ce cas-là), courageux,… ce n’est pas le mot. Disons qu’il ne se lance dans les aventures le plus invraisemblables que s’il est sûr de s’amuser et d’en tirer un bon prix. Pour dire, les rixes desquelles il sortit victorieux lui ont values de somptueux festins. En effet, une de ses caractéristiques peu commune chez un humain est qu’il peut se sentir l’envie d’en dévorer un qui lui aurait un peu trop échauffé les oreilles. Comme il dit : « Un homme reste de la barbaque ». Il danse toujours une jigue après avoir survécu à une situation périlleuse.

Voilà comment qu'c'est qu'il est érgonimiquement:
On le reconnais à ses cheveux bruns courts, tantot dans le vent, tantot sous la pluie, à son imperméable beige, un flot lui cravate le cou, une chemise blanche, un pantalon pour les pudiques et des bottes dont une seule est ferraillée au talon (il a perdu le fer du talon droit en jouant à la marelle contre le chien d'un mendiant cul-de-jatte qui lui avait lancé un défi). Du coup on l'entend toujours arriver à 15 mettre de nous.

Pour dire:
Toujours à l’affût du moindre job, Jonar « Black » O’Stantine… reste à l’affût du moindre job.



Chanson: "Digueu Digueu dondelleu! digueu digueu digueudo digueu digue dondon!"
Le coucou: Un petit coucou à Luca et à Pierre si il passe
Et papa, tu étais délicieux à ce dîner, mais si coriace à préparer.

Etre fou:"A quoi ça sert de faire des enfants si l'on ne peut rien faire dedans?"


Dernière édition par le Jeu 2 Aoû - 10:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luk n'ad Aláchenn
-Admin-Barde à Papa
-Admin-Barde à Papa
avatar


MessageSujet: Re: Jonar "Black" O'Stantine: magicien itinérant   Jeu 2 Aoû - 10:14

And the O'Stantine show is going on!
Eh puis c'est mieux quand même, quand c'est le gentil qui fait "clonk clonk" en marchant...deviens pas asthmatique par contre^^ ("je sais. je suis au courant.")

Bienvenue à ma cocotte Wink

-Serait temps que je fasse mon avatar, moi...-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonar O'Stantine
-Admin-Mago de série noire
-Admin-Mago de série noire
avatar


MessageSujet: hihi   Jeu 2 Aoû - 10:32

Ah bah pour sûr, j'y ai mis le temps mais j'ai fait éfficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luk n'ad Aláchenn
-Admin-Barde à Papa
-Admin-Barde à Papa
avatar


MessageSujet: Re: Jonar "Black" O'Stantine: magicien itinérant   Jeu 2 Aoû - 10:34

Very Happy Je trippe sur ta dernière phrase de présentation mais je vais avoir des emmerdes avec les associations familiales^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jonar "Black" O'Stantine: magicien itinérant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jonar "Black" O'Stantine: magicien itinérant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Keln, guérisseur itinérant
» Why "Lord" Conrad Black Proposes Anglo-Saxon Takeover of Haiti - again
» Tournoi "Black Pearl" 2012 par équipes
» Teresa " Tess " Black ? Lady Lokison (ou pas ! )
» Obama met Haiti dans la "Blacklist" des plus grands cartels de la drogue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Disque-Monde :: Le Pas-Jeu :: Présentations-
Sauter vers: